Il y a bientôt quarante ans, le 11 septembre 1973, Augusto Pinochet prenait le pouvoir au Chili par un coup d’état renversant le président Salvador Allende. A l’initiative de Patrice Vermeren, la Maison de l’Amérique Latine accueille deux intellectuels sud-américains qui ont été confronté à des régimes dictatoriaux.  Marcelo Vinar et Antonia García Castro témoigneront de leur expérience et de l’influence de celle-ci sur leurs pensées et leurs œuvres. La rencontre se prolongera dans un dialogue avec des penseurs français spécialistes de l’Amérique Latine et de ces questions.

Avec Marcelo Vinar psychanalyste et essayiste uruguayen, Antonia Garcia Castro écrivain, essayiste et traductrice chilienne, Patrice Vermeren (Paris VIII), José-Eduardo Wesfreid (directeur de recherche au CNRS), Michèle Gendreau-Massaloux (Recteur de l’agence universitaire de la francophonie).

Échanges animés par Philippe-Jean Catinchi (Le Monde).

Retrouvez toutes les informations pratiques et les conditions d’accès à cet événement sur le site de la Maison de l’Amérique latine : mal217.org