De prime abord, de même qu’il ne peut exister une mathématique juive, la philosophie se fondant sur la raison ne semble guère compatible avec la révélation divine, centrée sur les préceptes religieux, les règles de vie, les principes éthiques et le rituel. Jérusalem est-il conciliable avec Athènes ?
En fait, depuis Philon, Maïmonide jusqu’à Rosenzweig ou Lévinas, on observe une même volonté d’harmoniser les exigences du raisonnement philosophique avec les modes d’argumentation des penseurs juifs. Mais comment concilier les fondements de la tradition juive avec les catégories de la philosophie générale ? Comment scruter les croyances religieuses à la lumière des notions et des outils de la réflexion philosophique ?
Au cours de cet échange nous amorcerons un dialogue entre pensée juive et philosophie. Nous tenterons, à la fois, de jeter un regard philosophique sur les grands textes juifs et de lire des textes révélés en référence aux concepts de la philosophie.

Intervenants :
Mireille Hadas-Lebel, historienne de l’Antiquité, spécialiste de l’histoire du judaïsme, professeur émérite de l’Université Paris IV.
Gérard Bensussan, professeur de philosophie à l’Université de Strasbourg et chercheur au CNRS. Il est, entre autre, spécialiste de Franz Rosenzweig et d’Emmanuel Lévinas.

Échange animé par Philippe Petit, Marianne, avec le concours de Jean Baumgarten, directeur de recherche au CNRS et d’études à l’EHESS-Paris.

musée d'art et d'histoire du judaïsme

Informations pratiques et réservations sur le site du Musée d’art et d’histoire du judaïsme : www.mahj.org